• Thomas PELLETIER

Le passé est votre ami.

Mis à jour : sept. 4


Et si votre passé était un ami !

Il n’est pas facile d’évoluer dans un présent sain si notre passé est rempli de rancœurs, de remords, de peines, de peur, d’abandon….

Nous avons tous connu des moments douloureux dans le passé.

Et si nous décidions de les rendre utiles pour nous ?

Évidement nous souhaiterions tous ne pas avoir vécu ces moments.

Néanmoins, ils sont passés, ils ont existé.

Faut-il continuer de les laisser exister sans en tirer des bénéfices?

Aussi je vous invite à vous poser cette question à chaque fois qu'un mauvais souvenir vient vous hanter :

  • Est-ce que ce mauvais souvenir a une utilité ?

Laissez-moi vous remémorer une expérience compliquée de la petite enfance que nous avons tous en commun : apprendre à marcher.

Vous souvenez-vous du nombre de fois où vous êtes tombé(e) ?

Du nombre de fois où vous vous êtes relevé(e) ?

Vous souvenez-vous de ces échecs successifs ?

Avez-vous en tête les moments où vous avez décidé d’abandonner parce que c’était trop dur ?

Et aujourd’hui quand vous marchez, avez-vous encore en tête le souvenir omniprésent de toutes ces tentatives ?

Y repensez-vous à chaque pas ?

Non, parce qu’au final, le jeu en valait la chandelle, parce que lorsqu'on a conscience du résultat, lorsque l'on est content de ce dernier, rien d'autre ne compte.

Prenons un autre exemple, vos parents étaient durs avec vous ?

Cela vous a appris à être observateur ? Sensible ? À vous exprimer clairement ?

À savoir ce qui est juste et injuste ? À être rigoureux ? À être organisé ? À être plus tolérant avec les autres? ...

Les bénéfices que vous retirez aujourd’hui de cette situation passée sont utiles pour vous.

Et si vos souvenirs passées prenaient ce nouveau prisme ?

Que se passe-t-il si on ne garde que les bénéfices de l’expérience et qu’on décide de laisser les coûts au passé, un peu comme nos nombreuses chutes dans l’apprentissage de la marche ?

Testez-le ! Cherchez un moment difficile de votre vie et trouvez ce qu’il vous a apporté comme bénéfice(s), ce qu’il vous a permis de devenir comme individu.

Faîtes le pari fou de vous retourner vers ce souvenir en étant apaisé, convaincu que ce que vous avez vécu a donné le meilleur de ce que vous êtes aujourd'hui.

Fermer le dossier.

Tout ne sera pas parfait, mais peut-être que tout ne sera plus si sombre non plus.

Pour résumer, l’important est de se souvenir de ce que nous avons appris, de ce qui est utile pour nous aujourd’hui, et non de la manière dont nous l’avons appris.