• Thomas PELLETIER

Laissez-vous tranquille.

Mis à jour : sept. 4


Nous avons tous en nous, cette petite voix intérieure qui, parfois nous conseille, et, souvent nous limite dans nos comportements.

Cette petite voix messagère des « tu dois », « il faut que… », « les gens vont penser que… », «…».

Aujourd’hui, en m’appuyant avec beaucoup d’humilité sur le mythe grec de Pygmalion et sur l’interprétation que j’en fais, j’aimerais vous permettre d’identifier les messages contraignants que vous envoie cette petite voix chaque jour.

Le but est, dans un premier temps d'en prendre conscience, et, dans un second temps de potentiellement travailler dessus.

Mythe et évolution :

Pygmalion, artiste et roi de Chypre, décide de créer sa plus belle œuvre en sculptant dans le marbre la femme idéale.

Après l’avoir façonnée à son image, ce dernier tombe éperdument amoureux de son œuvre.

Il demande à Aphrodite de l’aider à rencontrer une femme aussi belle.

Aphrodite, décide de donner vie à sa statue.

Pygmalion lui donnera le nom de Galatée.

Il l’aimera et vivra avec, tout en continuant de la façonner.

Il a été écrit beaucoup de choses sur le mythe de Pygmalion et sa symbolique.

  • Aujourd’hui, la définition d’un Pygmalion qui sert mon billet est la suivante selon Larousse :

« Personne amoureuse d'une autre et qui la conseille et la façonne pour la conduire au succès »

On pourrait rajouter « (…) au succès selon lui ». Chacun a une notion relative et un dessein différent vis-à-vis du succès.

  • On retrouve également l’effet Pygmalion.

L'effet Pygmalion est le résultat d’une expérience scientifique qui montre l'influence que peut avoir un professeur ou un mentor sur un de ses élèves suite à une supposition sur son parcours scolaire qui servira de référence pour l'avenir.

En d’autres termes, le simple fait de croire en la réussite de quelqu'un améliore ainsi ses probabilités de succès.

Je vous invite à aller creuser le sujet… dans le cadre de l’éducation des enfants, ça peut être enrichissant et déterminant.

En résumé, on emploie ce terme principalement pour expliquer qu’une personne évolue en fonction du mentor qu’elle a.

Pygmalion mentor ?

Pour commencer, qu’est ce qu’un mentor ?

La définition la plus répandue est celle-ci : « Conseiller avisé et sage pour lequel on a une estime particulière et qu'on peut prendre en exemple. Synonyme : inspirateur ».

Un mentor devient donc mentor à l’insu de son plein gré. Il ne choisit pas, il est choisi.

Ce dernier par son comportement, sa sagesse, sa bienveillance va susciter de la confiance, de l’estime et de l’inspiration pour l’autre.

Dès lors, il devient difficile d'imaginer Pygmalion comme le mentor de Galatée.

Ce n’est pas Galatée qui a choisi Pygmalion mais Pygmalion qui a décidé que Galatée serait façonnée par lui pour être parfaite selon lui.

Ainsi, Galatée est le fruit sans identité (sans âme) de la réalité de Pygmalion.

Elle est le miroir de ses envies. Elle n’a pas de sens critique, elle exécute ce que Pygmalion lui ordonne. Elle est ce qu’il fait d’elle.

Pygmalion a le contrôle sur elle, il n’imagine pas qu’elle puisse penser différemment.

Elle doit entrer dans sa réalité pour lui donner satisfaction, pour atteindre le succès « selon lui ».

Pygmalion est Dieu et Galatée sa marionnette.

On est bien loin de la définition du mentor qui inspire. Pygmalion ressemble plus à un précepteur omnipotent.

Et cette petite voix?

Avez-vous un Pygmalion dans votre entourage ?

Êtes-vous la Galatée de quelqu’un ? Un(e) ami(e) ? votre patron(ne) ? un de vos parents ?

Êtes-vous, vous-même, le Pygmalion de quelqu’un en constatant bien la souffrance que cela génère pour lui comme pour vous ?

Si dans le sujet que je traite aujourd’hui, on pense, en premier lieu, à quelqu’un de son entourage dans cette dualité, je vous propose d’appréhender les choses de manière plus personnelle, plus introspective, plus égocentrée.

En effet, nous avons tous EN NOUS un Pygmalion et une Galatée qui jouent un jeu de contraintes et d'adaptations pour déterminer le comportement que nous devons adopter…

Le comportement qui nous parait juste, celui qui nous conduira au succès (au sens large) « selon nous ».

Est ce que le succès est vraiment au rendez-vous ? A quel prix ?

Ainsi, dans le cadre de l’accompagnement à la personne, on va définir cette lutte interne à travers 5 catégories de comportements qui sont indépendants mais qui peuvent se cumuler. Dans ma présentation, on retrouvera un discours interne entre un Pygmalion sentencieux qui ordonne et une Galatée coupable qui interprète en conséquence.

Le « Sois parfait »

Pygmalion (sentencieux) :

Tu es capable d’encore mieux ; tu n’as pas le droit à l’erreur ; cache tes faiblesses ; on attend mieux de ta part ; ne te satisfais jamais de ce que tu as obtenu ; fais toujours mieux ; n’abandonne pas ; mets tout en ordre ; fais toi-même ; sois une référence de qualité….

Galatée (coupable) :

Je peux exiger plus de moi… et des autres ; si tout n’est pas parfait, on va me juger ; je dois tout contrôler pour que les choses soient bien faites ; je dois maîtriser parfaitement ; je commencerai quand tout sera favorable….

Le « Sois fort »

Pygmalion :

Ne montre pas que tu souffres ; sois à la hauteur ; la vie est une jungle ; ne pleure pas tu n’es pas un enfant ; sois courageux ; n’abandonne jamais ; refuse toute aide ; refuse d’écouter tes besoins ; méfie-toi des émotions ;…

Galatée :

Montrer que ça va mal serait un signe de faiblesse ; exprimer ses sentiments, c’est de la sensiblerie ; je dois me débrouiller seul ; je vais leur montrer qui est le plus fort ; la discipline et la rigueur sont primordiales ;…

Le « Dépêche-toi »

Pygmalion :

Secoue-toi, tu peux aller plus vite ; ne traine pas ; on t’attend ; tu seras le dernier si tu ne te dépêches pas ; tu vis toujours dans l’urgence et tu es perpétuellement en retard…

Galatée :

La pression de dernière minute est mon moteur ; on ne fait bien les choses que vite ; seuls les plus rapides ont de la valeur ; avoir plein de choses à faire, c’est vivre ;…

Le « Fais plaisir »

Pygmalion :

sois gentil ; fais plaisir à maman ; pense un peu aux autres ; il faut être généreux sinon on est égoïste ; ne déçois pas les autres ; mets toi à la place des gens ;

Galatée :

Si je refuse, je fais de la peine ; pour être accepté, je dois plaire à tout le monde ; le bonheur et le malheur des autres sont sous ma responsabilité ;…

Le « Fais des efforts »

Pygmalion :

Donne toi du mal pour ce travail ; on gagne son pain à la sueur de son front ; il n’y a aucun mérite à réussir facilement ; applique toi plus ; acharne toi ;…

Galatée :

L’effort est plus important que le résultat ; si les choses sont obtenues facilement, elles n’ont pas beaucoup de valeurs ; quand c’est difficile, c’est bien ;….

Vous reconnaissez-vous dans ces messages contraignants ?

Avez-vous le sentiment d’avoir une dualité en vous ?

Des solutions existent. Je vous accompagne dans un processus d’acceptation et d’autorisations que vous vous accorderez ou que vous refuserez à l’autre.

#réalité #estime #confiance #messagecontraignant #triangledeKarpman #acceptation #développemetpersonnel #estimedesoi #confianceensoi