• Thomas PELLETIER

Un peu d'estime de soi.

Mis à jour : sept. 4


J’ai déjà écrit un billet par le passé sur l’estime de soi en corrélation avec la religion.

Ce que je constate dans mon activité me conduit à écrire de nouveau sur l’estime de soi.

A travers chaque objectif que nous réalisons avec mes clients, l’obstacle principal vient souvent de l’estime de soi.

Je vous propose donc de faire un petit article sur cette drôle de bestiole :

L’estime de soi :

  • ce n’est pas se mettre en avant,

  • ce n’est pas ce que l’on vaut,

  • elle n’est pas conditionnée par nos diplômes, notre métier, nos posséssions ou nos signes de richesses.

L’estime de soi est une estimation de soi. (estime /estimation).

Votre esprit estime la distance entre la personne que vous pensez être et la personne que vous voulez idéalement être.

Plus la distance entre les 2 est grande et plus l’estime de soi est basse.

Cette estime est composée de 3 éléments :

  • L’amour de soi : Vos besoins (ex : gagner de l’argent) doivent être en accord avec vos valeurs (ex : respect).

  • L’image de soi : C’est la manière dont vous vous voyez, dont vous vous parlez et dont vous vous jugez. Généralement votre environnement relationnel (famille, amis, collègues) influence beaucoup cette image quitte malheureusement à vous en construire une autre pour vous faire entrer dans un moule.

  • La confiance en soi : C’est votre capacité à faire quelque chose car vous êtes convaincu(e) que vous pouvez le faire. Et même si vous échouez, vous aurez appris de votre échec pour recommencer par la suite et réussir.

Petit exercice :

Pour développer votre estime de vous, trouvez 8 personnes dans votre entourage sur qui vous pouvez compter.

Pas forcément 8 ami(e)s mais 8 personnes qui, par le passé, ont été présentes dans un moment compliqué.

En avez vous 8 en tête ? Combien vous en manque-t-il ?

Est-ce que vous voyez suffisamment ces gens ? Est-ce que vous prenez soin d'eux dans l'entretien de vos relations ? Est-ce que vous vous intéressez à leur vie ? Faîtes le, vous verrez que le sentiment que ça procure est très agréable.

Pour les plus sceptiques, ce sentiment est scientifique à travers la production d'Ocytocine qui est une hormone produite lors de relations sociales positives.

Dans tous les cas, le plus important est de connaitre vos limites et de les respecter.

Vouloir dépasser vos limites, c’est courir à l’échec.

Néanmoins, il y a une grande différence entre atteindre vos limites et les dépasser.

Je vous laisse réfléchir là-dessus.

J’ai lu qu’en neurosciences appliquées, on a pu constater que l’on reçoit 8 marques d’attention négatives contre 2 positives par jour… C’est terrible, non ?!

Donc à l’âge de 30 ans, vous avez reçu à peu près 30 000 heures d’attentions négatives…

Compliqué dans ce cas-là d’avoir une bonne estime de vous naturellement.

  • Créez-vous un environnement favorable.

  • Restez connecté(e) au présent.

  • Devenez celui que vous voulez être.

  • Autorisez-vous à être la personne que vous voulez devenir.

L’estime de vous ne dépend que de vous et non d’une comparaison avec le reste du monde.

Et n’oubliez pas que l'estime de vous est comme une plante que vous cultivez, il faut la nourrir et prendre soin d'elle.

"Soyez vous-même, les autres sont déjà pris." Oscar Wilde.

#développemetpersonnel #coaching #confianceensoi #estimedesoi #motivation